L’ABLUTION SECHE

0
495
les supports pour faire l'ablution seche
Le tayamoum est une solution extrème qui nous permet de faire ses ablutions sans utiliser d’eau. Son avantage est qu’on peut l’utiliser pour remplacer les ablutions et le bain rituel (ghoussoul). En faisant le tayamoum, on se retrouve dans la même situation que quelqu’un qui aurait le woudou. La différence essentielle est que le tayamoum n’est valable que pour une seule prière obligatoire. Il faudra donc le refaire au début de chaque prière obligatoire. De plus, si on vient à faire une prière surérogatoire juste après son tayamoum et qu’on veut ensuite faire une prière obligatoire, il faudra le refaire. Par contre, si le tayamoum est suivi d’une prière obligatoire, alors par la suite, on peut faire autant de prières de surérogatoires que l’on veut avec ce même tayamoum.

Les raisons légales qui permettent son utilisation 1- La maladie : si on ne peut utiliser de l’eau pour cause de maladie, au risque de tomber malade ou de blessure car cela pourrait l’aggraver ou retarder la guérison 2- Lorsque le délai du temps d’une prière arrive à expiration : et que si on sait que faire les ablutions avec de l’eau va me prendre trop de temps au risque de rater la prière à l’heure alors il est permis à ce moment là, de faire le tayamoum pour prier. 3- Quand la quantité d’eau pour faire sa douche ou ses ablutions est insuffisante ou inexistante. Par contre, si la quantité d’eau le permet, il faudra faire les ablutions avec de l’eau pour ne laver que les parties obligatoires. 4- Craindre de manquer d’eau pour en boire si on vient à l’utiliser pour les ablutions. 5- Si aller chercher de l’eau met notre vie en péril 6- Ne pas être en possession de matériel permettant d’atteindre de l’eau tel qu’un seau… 7- Le voyageur qui désespère trouver de l’eau.

Tout ce qui existe comme élément naturel à la surface de la terre peut être utilisé, tant que cet élément ne contient pas d’impuretés. On peut donc utiliser par ordre de préférence:

  • terre, sable, cailloux, neige, glace, argile,
  • minerais (phosphore, zinc, fer, plomb, cuivre, gypse…),
  • bois, herbe, perles précieuses, émeraudes.

On ne peut pas utiliser comme support, les matériaux naturels cuits, comme

  • la céramique, la brique, la pierre brûlée, la tuile, ni l’or et l’argent.

Le tayammoum se pratique avant chaque prière et peut se faire avec du sable et sur des pierres non travaillées.

1. L’intention : de se purifier pour la prière dans le cas des ablutions, de sortir de son état d’impureté majeur dans la cas d’une personne en janaba 2. Essuyer le visage et les mains jusqu’aux poignets 3. Le 1er contact avec le sa’id support 4. Un support pur : le sa’id 5. Entreprendre le tayamoum seulement après l’entrée du temps de la prière 6. La continuité sans interruption 7. Le faire immédiatement suivre par l’acte demandé (prière, lecture du Coran…)

1.Respecter l’ordre 2.Essuyer les bras des poignets aux coudes 3.Un 2ème contact avec le sa’id. 4.Dépoussiérer ses mains de reste de sa’id pouvant se fixer dessus, avant de s’essuyer le visage.

1. Dire bismillah au début 2. S’essuyer les bras en posant la paume de la main gauche sur le dos de la main droite puis glisser cette main gauche sur l’extérieur du bras droit jusqu’au coude. Ramener ensuite la paume de la main gauche vers l’intérieur du bras droit puis remonter cette main gauche vers les doigts de la main droite. 3. Faire de même pour le bras droit. 4. Utiliser le siwak pour frotter la bouche 5. Garder le silence 6. Utiliser une roche solide pour faire le tayamoum 7. Etre face à la qibla 8.Commencer par les parties hautes des organes.

Ce qui annule le tayamoum
1.Tout ce qui annule les ablutions
2.Trouver de l’eau, si on en cherchait.

.
La méthode à respecter pour accomplir le tayamoum
1- L’intention d’accomplir la prière ou de se purifier de la janaba
2- Dire bismillah
3- Toucher la pierre avec les 2 mains ensemble, 1 fois
4- Essuyer le visage en commençant par le front, 1 fois
5- Poser de nouveau les mains sur la pierre et s’essuyer les bras jusqu’aux coudes et les mains.

comment faire l'abution seche en islam

LA LUSTRATION PULVERALE- 100%

LES RAISONS-LES SUPPORTS-LES OBLIGATIONS-LES SOUNNAS-LES ACTES MERITOIRES-LES ANNULATIFS

A-Les raisons légales qui permettent son utilisation 1- La maladie : si on ne peut utiliser de l’eau pour cause de maladie, au risque de tomber malade ou de blessure car cela pourrait l’aggraver ou retarder la guérison 2- Lorsque le délai du temps d’une prière arrive à expiration : et que si on sait que faire les ablutions avec de l’eau va me prendre trop de temps au risque de rater la prière à l’heure alors il est permis à ce moment là, de faire le tayamoum pour prier. 3- Quand la quantité d’eau pour faire sa douche ou ses ablutions est insuffisante ou inexistante. Par contre, si la quantité d’eau le permet, il faudra faire les ablutions avec de l’eau pour ne laver que les parties obligatoires. 4- Craindre de manquer d’eau pour en boire si on vient à l’utiliser pour les ablutions. 5- Si aller chercher de l’eau met notre vie en péril 6- Ne pas être en possession de matériel permettant d’atteindre de l’eau tel qu’un seau… 7- Le voyageur qui désespère trouver de l’eau.



B-Le support du tayammoum (le sa’id) Tout ce qui existe comme élément naturel à la surface de la terre peut être utilisé, tant que cet élément ne contient pas d’impuretés. On peut donc utiliser par ordre de préférence:

  • terre, sable, cailloux, neige, glace, argile,
  • minerais (phosphore, zinc, fer, plomb, cuivre, gypse…),
  • bois, herbe, perles précieuses, émeraudes.

On ne peut pas utiliser comme support, les matériaux naturels cuits, comme

  • la céramique, la brique, la pierre brûlée, la tuile, ni l’or et l’argent.

Le tayammoum se pratique avant chaque prière et peut se faire avec du sable et sur des pierres non travaillées.



C- Les obligations du tayamoum 1. L’intention : de se purifier pour la prière dans le cas des ablutions, de sortir de son état d’impureté majeur dans la cas d’une personne en janaba 2. Essuyer le visage et les mains jusqu’aux poignets 3. Le 1er contact avec le sa’id support 4. Un support pur : le sa’id 5. Entreprendre le tayamoum seulement après l’entrée du temps de la prière 6. La continuité sans interruption 7. Le faire immédiatement suivre par l’acte demandé (prière, lecture du Coran…)



D-Les actes sounna du tayamoum 1.Respecter l’ordre 2.Essuyer les bras des poignets aux coudes 3.Un 2ème contact avec le sa’id. 4.Dépoussiérer ses mains de reste de sa’id pouvant se fixer dessus, avant de s’essuyer le visage.



E-Les actes méritoires du tayamoum 1. Dire bismillah au début 2. S’essuyer les bras en posant la paume de la main gauche sur le dos de la main droite puis glisser cette main gauche sur l’extérieur du bras droit jusqu’au coude. Ramener ensuite la paume de la main gauche vers l’intérieur du bras droit puis remonter cette main gauche vers les doigts de la main droite. 3. Faire de même pour le bras droit. 4. Utiliser le siwak pour frotter la bouche 5. Garder le silence 6. Utiliser une roche solide pour faire le tayamoum 7. Etre face à la qibla 8.Commencer par les parties hautes des organes.



F-Ce qui annule le tayamoum 1.Tout ce qui annule les ablutions 2.Trouver de l’eau, si on en cherchait.



G-La méthode à respecter pour accomplir le tayamoum 1- L’intention d’accomplir la prière ou de se purifier de la janaba 2- Dire bismillah 3- Toucher la pierre avec les 2 mains ensemble, 1 fois 4- Essuyer le visage en commençant par le front, 1 fois 5- Poser de nouveau les mains sur la pierre et s’essuyer les bras jusqu’aux coudes et les mains. .

Consultez d'autres articles en relation

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE