Les différents statuts des actes de la purification

0
303
ndieguene ndiéguène ramadan questions réponses

Il faut savoir que dans notre adoration, il nous est demandé un certain nombre de rites, comme la prière, le jeune, le pèlerinage, l’aumône etc.
Nous allons nous consacrer au rite de la prière, mais il faut savoir qu’on peut classer les actes de la prières en différent statut suivant leurs degrés.

.
1-les actes fard ou wajib (obligatoires )
Ce sont les actes qui sont cités dans le Saint Coran, et ont un statut d’acte obligatoire.
Si on néglige un acte obligatoire, le rite n’est pas validé donc à refaire.
Nous serons récompensés en le pratiquant et punis en le négligeant.

.
2-les actes sounnas (prophétiques) :
Ce sont les actes qui ne sont pas cités dans le Saint Coran mais qui ont été pratiqués par notre prophète Mohammed (S)
Dans ces actes sunnas, on en distingue deux types:

  • Les actes sounnas moua’kada (les actes recommandés) :

Ce sont les actes que le prophète Mohammed (S) pratiquait régulièrement et qu’il a incité la communauté à pratiquer : on les appellera les actes recommandés.
Si on néglige un acte recommandé, notre adoration est diminuée en valeur mais le rite pratiqué est toujours valide.

  • Les actes moustahab ou mandoub (méritoires) :
    Ce sont les actes que le Prophète (S) pratiquait de temps à autres sans qu’il ait incité la communauté à pratiquer :on les appellera actes méritoires
    Il faut savoir que la pratique de ces actes méritoires nous apportent des bonus de mérite d’où leur nom donc si on pratique des actes méritoires, on gagne et si on les néglige, on ne gagne rien et on ne perd rien.

3-Les actes makrouh :
Ce sont les actes déconseillés, qu’il faut éviter sinon notre rite diminue de valeur.
4-Les actes haram, interdits qui peuvent annuler notre rite.



 

LES TYPES DE PURIFICATION

  1. -la purification spirituelle à l’égard des pêchés, qui ne peut se faire que par le repentir
  2. -la purification rituelle, nécessaire à la prière, qui est composée de la purification corporelle et matérielle:
  • Pour ce qui est de la purification corporelle, elle est divisée en :

– en purification majeure : le ghousl, le bain rituel ou Sangou Sett
– en purification mineure, elle même constituée par Le woudou (les ablutions), Le tayamoum (les ablutions sèches).

Pour ce qui est de la purification matérielle, il s’agit de se purifier de toute matière impure qui pourrait souiller la peau, les vêtements et les lieux.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE